Simulation de crise

Lors d’une simulation de crise, on fait vivre à d’éventuels porte-parole l'expérience d’une situation de crise ou d’urgence devant les médias.

Une fois le contexte fictif de crise défini, les stagiaires expérimentent sous l'œil de la caméra différentes simulations médiatiques visant à reproduire des situations de stress provoquées par des circonstances imprévisibles.

Comme les médias servent d'intermédiaire entre l'organisation en crise et le public, ils conditionnent la perception populaire et marquent l’image de l'entreprise et sa capacité à bien gérer toute situation de crise.

Le formateur procède ensuite à l'analyse critique de la prestation des stagiaires, examinant en détail leur comportement face aux médias dans le cadre de l'exercice de simulation, et passe en revue les différentes règles à observer en situation de crise lorsqu'on doit rendre des comptes au public par l'entremise des journalistes.

Lors d'une crise majeure, la nécessité d'informer le public est souvent une question d'heures, voire de minutes. Se soustraire à ses obligations envers le public peut même dans certains cas avoir des conséquences catastrophiques. En négligeant de communiquer, on exprime par défaut une inaptitude qui peut ternir l'image de l'organisation : « la communication a horreur du vide ».

En savoir plus